Invités univerciné 2014

 

Roberto Andò
Né à Palerme, il est introduit dans le monde littéraire et journalistique par son ami Leonardo Sciascia, puis s’affirme dans le cinéma aux côtés de réalisateurs tels que Francesco Rosi, Federico Fellini, Michael Cimino ou Francis Ford Coppola. Il fait ses débuts dans les années 1980 avec la mise en scène d’un texte d’Italo Calvino et, depuis ce temps, il se partage entre cinéma, théâtre, opéra et littérature. En 2012 il publie Il trono vuoto (Le trône vide) qui lui vaut le prestigieux Prix Campiello Opera prima et qu’il porte à l’écran en 2013, sous le titre Viva la libertà.
VIVA LA LIBERTÀ, mercredi 19, 20h

 

Luca Ragazzi et Gustav Hofer
Luca Ragazzi et Gustav Hofer sont deux journalistes spécialisés dans la critique cinématographique, qui ont tourné ensemble trois documentaires, dont ils sont les protagonistes : Improvvisamente l’inverno scorso, centré sur la problématique de l’homosexualité (Nastro d’argento comme meilleur documentaire en 2009 et mention spéciale à la Berlinale 2008), Italy: love it or leave it (2011), qui a obtenu une très grande reconnaissance au niveau international, et, tout récemment, What is left? (2013).
ITALY : LOVE IT OR LEAVE IT, mercredi 19, 16h30 ; WHAT IS LEFT ?, mercredi 19, 17h55

Luca Ragazzi et Gustav Hofer participent, avec Stefano Lodovichi, à la journée d’études du 19 février, à la Faculté des langues et cultures étrangères : La nouvelle migration des jeunes italiens : crise économique ou crise identitaire ?

 

Stefano Lodovichi
Jeune diplômé en histoire et critique du cinéma, après plusieurs vidéos et court-métrages, il réalise son premier long-métrage, Aquadro, initialement destiné à la seule diffusion gratuite sur la toile. Le film, qui dénonce avec finesse un malaise très contemporain, est très rapidement repéré, adapté au grand écran, et présenté dans différents festivals : il est récompensé par le Grand Prix du Jury aux Rencontres du festival du film italien de Grenoble 2013.
AQUADRO, jeudi 20, 20h30


Stefano Lodovichi
participe, avec Luca Ragazzi et Gustav Hofer, à la journée d’étude du 19 février, à la Faculté des langues et cultures étrangères : La nouvelle migration des jeunes italiens : crise économique ou crise identitaire ?
 

Paolo Bianchini
Né à Rome, il commence sa carrière au cinéma en tant qu’assistant et contribue à la réalisation d’un soixantaine de films aux côtés de maîtres tels que Mario Monicelli, Luigi Comencini, Vittorio de Sica, Edoardo De Filippo ou Sergio Leone. Depuis 2002 Ambassadeur de l’Unicef, en tant que réalisateur et scénariste, il aborde tout particulièrement les problématiques liées à l’enfance, comme dans son dernier film, Il sole dentro.
IL SOLE DENTRO, jeudi 20, 18h05

 
Tutti contro tutti-vignette-sans-signature

Rolando Ravello
Né à Rome, dans les années 1990 il fait ses débuts en tant qu’acteur dans deux films d’Ettore Scola, avec lequel il établit une longue collaboration. Il est ensuite interprète de plusieurs séries télé, où il joue notamment le rôle du célèbre champion de cyclisme Marco Pantani. Plus récemment, il a joué dans les films Diaz, de Daniele Vicari, et Les équilibristes de Ivano De Matteo. Tutti contro tutti est son premier film en tant que réalisateur.
TUTTI CONTRO TUTTI, vendredi 21, 18h

 

Bruno Oliviero
Né à Torre del Greco, près de Naples, depuis une dizaine d’années il vit à Milan où il est enseignant et assistant à la réalisation théâtrale et cinématographique. Après une série de documentaires engagés, portant notamment sur la situation sociale et politique des villes de Naples et de Milan, il écrit et dirige, avec La variabile umana, son premier long-métrage.
LA VARIABILE UMANA, vendredi 21, 20h15

Retour à la « Vie du festival »

2016-10-28T11:15:55+00:00