Road-movie, Italie, 2019, 1H37.
Réalisateur : Gabriele Salvatores
Avec : Claudio Santamaria, Valeria Golino, Diego Abatantuono, Giulio Pranno, Daniel vivian, Marusa Majer, Tania Garibba

Willi, appelé “il Modugno della Dalmazia”, chante dans les bals des pays des Balkans, en empruntant l’apparence et les chansons du plus célèbre des chanteurs italiens (Domenico Modugno :Volare oh oh cantare oh oh oh oh ). Pas mauvais, mais irresponsable, il a quitté Elena juste avant la naissance de leur enfant, il y a seize ans. Il sait que ce fils, qu’il n’a pas eu, a grandi entouré de l’amour de sa mère et de son père adoptif. Un jour, il fait irruption dans leur belle maison et découvre que Vincent est autiste. Il s’enfuit à nouveau. Mais Vincent n’entend pas le laisser filer cette fois-ci. Commence ainsi le voyage d’un fils, qui vit et aime à sa manière, et d’un père qui ne sait pas comment devenir tel.

La tension dramatique cède souvent la place à la comédie, dans le cinéma de Gabriele Salvatores, qui mêle, encore une fois, rire et sensibilité, avec la finesse qu’on lui reconnaît. Transposition à l’écran de l’histoire vraie de Fulvio Ervas et de son fils Andrea (Se ti abbraccio non aver paura, 2012).

Dimanche 15 Mars, 17h45