Drame, Italie, Pologne, 2020, 1H35
Réalisateur : Mauro Mancini
Avec : Alessandro Gassmann, Sara Serraiocco, Luka Zunic, Lorenzo Buonara

Prix de la meilleure interprétation masculine à Alessandro Gassmann, à la Mostra de Venise 2020

Simone Segre est un chirurgien qui n’a jamais pu refermer sa propre blessure intime, ni apaiser le lien tendu avec son père, rescapé de la Shoah. Alors qu’il fait du kayak, il est témoin d’un accident de la route : il court porter secours à la victime, mais devant les tatouages sur la poitrine du blessé il se paralyse. Quel est son véritable devoir ? Peut-on oublier le passé, pardonner l’impardonnable ? Peut-on se faire justice soi-même ? Comment apprend-on à ne pas haïr (non odiare) ? L’homme meurt. La vie de Simone en est bouleversée. Pris de culpabilité et de remords, il veut aider les enfants de la victime : il embauche Marika, la fille aînée ; le frère, embrigadé dans un groupe néofasciste, va aussi croiser son chemin.

Inédit, film en compétition.